"L'humain cherche à exprimer ce qu'il est, au fond.
Il veut prendre forme, s'épanouir dans ce monde."

0produitCHF 0.00 CHF
Votre caddie est vide
Valider votre commande

Abazoj

Le Vaud, le 24 mai 2020



Commençons notre périple par l'épicerie du village, "Les sourires en famille". Un lieu où je trouve, à dire vrai, presque tout ce dont je peux avoir besoin, s'agissant d'articles de première nécessité. Lors d'un récent passage, il y avait même cette denrée rare que l'on appelle, affectueusement, "PQ". C'est dire si le commerce est bien tenu. On a beau la mettre derrière un plexiglas, lui faire porter des gants, la dame nous accueille avec jovialité. Même un cache-nez ne masquerait pas ses yeux pétillants. Cerise sur le gâteau: sa soeur, tout en plaçant les yogourts sur leurs rayonnages, me gratifie elle aussi d'un gentil sourire. Bientôt, j'espère, je reverrai aussi celui de leur maman. Mais plus, hélas, celui d'un tendre membre de leur famille, parti rejoindre les étoiles.


On trouve de tout, chez Amazon. Tout ce qu'on trouve, par ailleurs, chez d'autres commerçants. Plus proches de soi. A dire vrai, il n'y a qu'un objet dont je dépende (encore) chez le mammouth de la distribution: sa liseuse Kindle. Je la reconnais d'usage fort pratique. Pour Jeff Bezos aussi, d'ailleurs: grâce à mes choix d'ouvrages et à mes surlignages, il sait tout de mes sources d'inspiration spirituelles et littéraires.


J'aurais pu acheter mes nouveaux pneus d'été chez Jeff, certes. Mais c'est quand même plus pratique de les commander auprès du garage voisin, "Les bandits honnêtes", et de s'y déplacer - malgré le risque ambiant d'infection - pour les y faire monter. Le travail est fait, avec un contrôle printanier qui augure de prochaines sorties (fussent-elles à courte distance) avec mon camping-car. Ne restaient plus que les essuie-glaces à remplacer. Histoire d'y voir toujours clair, même en temps de pluie. Tout un symbole. Oui, "honnêtes", disais-je: car dans ce garage, on n'y fait que le nécessaire. A un prix raisonnable, qui plus est. Comme quoi tous les garagistes ne sont pas des bandits masqués.


Jérôme Boujol

Votre produit a été ajouté au caddie