Vous vous exprimez, vous vous révélez ...
et vous vous épanouissez !

Management: de l'expert au coach

"On t'accompagnera. Si tu trouves ta route." Eugène Guillevic inspirera-t-il les managers adeptes de la posture d'expert?

Gaston Lapeine déboule dans le bureau de son patron: "Chef, j'ai un problème!" Hector Letalent, émoustillé par ce nouveau défi, de répliquer: "Expliquez-moi, Gaston. Dans les grandes lignes, puis dans le détail." Trop heureux de l'accueil réservé à sa patate chaude, Gaston expose sa difficulté. Quinze minutes plus tard, il dispose du plan d'action à suivre pour la résoudre. Devinez qui lui a donné la solution?

Gaston ressent toutefois une pointe de déception. La dernière fois, Hector avait carrément repris la question à son compte: "Mieux vaut que je le fasse moi-même, Gaston. J'ai toutes les compétences requises. Cela me demanderait davantage de temps de vous expliquer comment procéder." Toute ressemblance avec des managers réels serait, bien entendu, purement fortuite...

Expert, formateur ou coach

Si bien des cadres savent, avec l'expérience, éviter le second piège, ils continuent, dans leur majorité, de tomber dans le premier. Ils jouent volontiers - aussi par goût, car c'est une autre façon de démontrer leurs compétences - le rôle de formateur. Mais ils ne parviennent pas, lorsque c'est opportun, à mettre une casquette de coach.

Quand ce changement de posture est-il approprié? Lorsque le collaborateur dispose des aptitudes nécessaires pour résoudre, lui-même, sa difficulté. Et c'est souvent le cas... car un "problème" illustre davantage le regard négatif sur la situation que l'incapacité à la traiter.

Gaston Lapeine a un nouveau directeur. "Chef, j'ai un problème!" Francis Louverture de sourire: "Bonjour, Gaston. Et comment allez-vous vous y prendre pour le dénouer?"


Votre produit a été ajouté au caddie