Vous vous exprimez, je m'exprime... et vous vous révélez

Aimons ce que nous faisons

Juin 2005. Le regretté Steve Jobs, fondateur d'Apple, s'adresse aux jeunes diplômés de l'Université de Stanford. "Faites ce que vous aimez", les exhorte-t-il dans son discours intitulé How to live before you die (disponible sur www.ted.com: 15 minutes que je vous recommande de visionner).

A l'âge de 17 ans, confie-t-il, Steve Jobs entend la phrase suivante: "Si vous vivez chaque jour comme si c'était votre dernier, un jour vous aurez très certainement raison."

Choisissons donc un métier qui nous convienne; mais plus fondamentalement, trouvons une façon de l'exercer qui soit en phase avec nos aspirations, nos motivations. Steve Jobs aura fait carrière dans l'informatique; mais au fond, ce qu'il aimait, c'était inventer, créer, innover.

Steve Jobs avait ses aspirations, ses motivations; nous avons les nôtres. A nous de les découvrir, d'opter pour une profession et – surtout – un environnement qui nous permettent de les exprimer. A l'image d'un végétal, nous prospérons ou dépérissons, selon le terrain dans lequel nous sommes plantés.

"Aimer c'est monter si haut / Et toucher les ailes des oiseaux / Aimer c'est ce qu'il y a de plus beau", entonnent en arrière-fond, Roméo et Juliette…

"Faites ce que vous aimez", recette miracle du bonheur professionnel? Vers la fin de son discours, Steve Jobs glisse subtilement: "Aimez ce que vous faites". Intentionnellement  ou non, il parachève ainsi le cercle: changeons, libérons-nous de ce que nous n'aimons pas; et aimons ce que nous ne pouvons pas changer, ce dont nous ne voulons pas nous libérer.

Faisons ce que nous aimons; et aimons ce que nous faisons.

Votre produit a été ajouté au caddie