Vous vous exprimez, vous vous révélez, vous vous épanouissez !

Rentrer chez soi

La vie professionnelle est un long périple, fait d'expériences diverses et variées. A tout moment du parcours, nous pouvons marquer une pause, un temps d'arrêt. Et nous interroger: quels sont les enseignements du chemin effectué jusqu'ici? En quoi nous éclaire-t-il sur ce que nous sommes? Sur ce à quoi nous aspirons, dans le fond?

"Des escales, des voyages j'en suis revenue / Des rencontres de passage rien retenu / D'où que l'on revienne, d'où que l'on soit / C'est bon de rentrer chez soi", nous confie Maurane, de sa voix grave et chaleureuse…

Pour la majorité d'entre nous, il est relativement aisé d'identifier ce dont nous ne voulons pas. Ce dont nous ne voulons plus. Ces escales, ces voyages, ces rencontres de passage – comme les appelle Maurane – auront été instructifs, certes. Mais ils nous auront éloignés de nous-mêmes.

Vient l'instant où, à l'image de poumons saturés de gaz carbonique, il nous faut expirer ce qui ne nous convient pas. Peut-être est-ce notre métier lui-même? Peut-être est-ce le domaine dans lequel nous l'exerçons? Peut-être est-ce la façon dont nous le pratiquons? Peut-être sont-ce les trois, tout à la fois?

Libérés de l'air vicié qui nous asphyxiait, nous découvrons – dans ce vide intégral, dans cet espace absolu – ce que nous sommes. Emerge alors, naturellement, ce à quoi nous aspirons. Depuis toujours.

"Sortir de sa cage / Et trouver sa voix / C'est un long voyage / Arriver chez soi", nous chante Gilles Vigneault, en jouant sur les mots…

Le voyage est long, en effet. Jusqu'au moment où nous scions les barreaux de notre cage. Il n'en tient qu'à nous.


Votre produit a été ajouté au caddie